lundi 18 mai 2009

Un coin de Paradis ?


Te souviens-tu de Dolly Bell (Film de Kusturica, 1981)
"La science et la technique modernes ont fait tant de progrès qu'on peut aujourd'hui influer sur le climat...
Tout cela pourrait être fait par une armée de savants du monde entier et rien que dans une seule vie d'homme. On commencerait par édifier le long des pôles Nord et Sud un énorme rempart, et au lieu d'un climat exceptionnellement dur de moins quatre vingt huit degrés on pourrait, une fois l'axe redressé, obtenir un jour éternel dans un printemps éternel.
La masse agitée de l'océan Indien perturbe l'équilibre de notre planète et celle-ci tourne inclinée sur son axe.
En asséchant l'océan Indien on augmenterait la surface des terres de quatre vingt onze milliards deux cent millions kilomètres carrés.
La transformant en terre arable, elle nourrirait, dans un éternel été, cent quarante six milliards d'hommes.
Libérée de la masse d'eau de ses océans, la Terre s'allègerait de soixante douze quadrillions de tonnes et s'éloignerait du soleil de trente millions de kilomètres.
L'année durerait quatre cent vingt cinq jours au lieu de trois cent soixante cinq.
Il n'y aurait plus qu'une saison, un été frais.
Cela réduirait aussi la force de la pesanteur et le poids de tous les êtres vivants, ce qui leur permettrait d'atteindre des dimensions gigantesques.
Les hommes seraient de véritables Titans. Ces géants pourraient vivre de mille à cinq milles ans.
Par l'intellect l'homme nouveau nous dépasserait autant que nous avons dépassé le singe."

Extrait du journal lu par Dino à son père mourant dont les derniers mots seront :
« Ça c’est vraiment pas bête ! »

dimanche 10 mai 2009